Libération de Calais

Back

La ville, en ruine, fut la cible de bombardements fréquents dans le cadre de l'Opération Fortitude.

Etant le point le plus proche des côtes anglaises l'Etat-Major allemand était persuadé que le Débarquement se ferait dans les environs de Calais, idée soutenue par la désinformation de l’Opération Fortitude et les bombardements alliés fréquents sur la zone.

Ainsi la ville de Calais était lourdement fortifiée, et était le poste de commandement des forces allemandes pour la zone des Flandres et du Pas-de-Calais.

Toujours pendant le débarquement en Normandie, les bombardements aériens continuèrent sur Calais, toujours dans un effort de diversion et de maintenir la possibilité du débarquement sur le Pas-de-Calais, ainsi que de détruire les outils de communication allemands.

La ville, fut libérée entre le 25 septembre et le 1er octobre 1944, par la 3e division d’infanterie canadienne. La plupart de la ville était en ruine à près de 75%.

Ruines de Calais en 1944. Bundesarchiv, Bild 101I-383-0337-10 / Böcker / CC-BY-SA [CC-BY-SA-3.0-de (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/de/deed.en)], via Wikimedia Commons*

Show slideshow