Defense Côtière et Industrie de Guerre

En 1942, Hitler ordonne la fortification du littoral atlantique par 15 000 blockhaus, afin d’éviter un débarquement allié à l’Ouest. Les travaux du « mur de l’Atlantique » sont confiés à l’Organisation Todt qui réalise jusqu’au débarquement allié près de 8 000 blockhaus sur les côtes atlantiques. Des fortifications similaires sont également construites sur la côte méditerranéenne. Après les premières expériences de la ligne Siegfried, construite face à la ligne Maginot, l’OT se substitue aux génies de la Wehrmacht : elle construit les bases aériennes pour la Luftwaffe, les bases sous-marines pour la Kriegsmarine ; des milliers de fortifications pour l’armée de terre et les rampes de lancement des missiles V1 et V2. Elle édifie les quartiers généraux de Hitler, aménage les usines souterraines pour la SS et reconstruit des barrages dans le Reich détruits par les Alliés. Elle bâtit des usines hydroélectriques, des routes et des lignes ferroviaires en URSS, en Norvège et en Yougoslavie ainsi que de nombreux abris anti-aériens dans l´ensemble du Reich.

Sa main-d’œuvre est en grande majorité recrutée parmi les étrangers, soit volontaires, soit requis ou forcés. Il en résulte une grande hétérogénéité sur les chantiers, du volontaire attiré par le salaire dans une période de privations jusqu’au forçat. La direction établit une stricte hiérarchie parmi les nationalités, suivant à la lettre l’idéologie raciale du régime nazi.
Source : Thèse de Peter Gaida

Home
Show slideshow