Collaboration

Certains pays d'Europe développent une politique d'aide à l'égard de l'Allemagne nazie, notamment dans les pays qui subissent l'occupation allemande, cela s'appelle la collaboration. Deux formes principales de collaboration se distinguent : la collaboration tactique est le fait de personnes qui coopèrent avec l'occupant allemand sans nécessairement partager les idées nazies. Ce sont des collaborateurs. D'autre part, la collaboration idéologique implique non seulement une coopération avec l'occupant allemand, mais également l'adhésion aux idées nazies et le souhait d'une victoire de l'Allemagne. Cette collaboration la plus active touche 1 à 2 % de la population européenne. À l'échelle de l'Europe, on retrouve ces deux nuances.

Ainsi, une collaboration idéologique, qui est le fait de collaborationnistes, se met en place en Norvège, en Hongrie et en Croatie. Les régimes mis en place sont des régimes totalitaires qui appliquent les mesures racistes des nazis et mettent leur économie volontairement au service des nazis. D'autres pays sont marqués par une collaboration tactique. Les gouvernements font alors des concessions limitées aux Allemands, pensant y gagner des compensations. C'est le cas du régime de Vichy instauré par le maréchal Pétain en France. D'autres pays occupés tels les Pays-Bas, la Belgique ou encore le Danemark, font preuve d'une collaboration minimale. L'administration fait fonctionner le pays dans le cadre des exigences nazies tout en limitant, dans la mesure du possible, ces exigences. À l'échelle des entreprises des pays occupés, il est également possible de parler de collaboration technique imposée par les vainqueurs.

Les deux formes de collaboration ne concernent qu'une minorité d'individus au sein des populations européennes. Cette collaboration individuelle peut prendre la forme de lettres de dénonciations par exemple. Cependant les exactions commises par les Allemands détournent une grande partie de la population d'une éventuelle entente ou collaboration et conduit aussi un petit nombre d'individus à résister. Le contraire de la collaboration est la Résistance.

Home
Show slideshow